Introduction( version PDF Télécharger le PDF )

Figure 1

L’oreille se compose de trois parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne. Elle se situe en grande partie dans de l’os temporal, plus précisément dans sa partie inférieure la plus dure, appelée le rocher ou pyramide pétreuse. L’oreille externe comprend le pavillon et le conduit auditif externe jusqu’au tympan, l’interface avec l’oreille moyenne. L’oreille moyenne comprend le tympan (Certains anatomistes placent le tympan dans l’oreille externe. Comme la plupart des maladies qui le concernent touchent aussi l’oreille moyenne, il est inclus dans celle-ci) et la caisse du tympan, qui contient notamment les trois osselets. Cette cavité est en communication avec son voisinage par cinq “passages” (Ce ne sont pas vraiment des “passages” car trois sont fermés par une membrane souple : le tympan et les deux fenêtres). Le premier est le tympan qui communique avec l’oreille externe. Le deuxième est l’entrée de la trompe d’Eustache, qui communique avec l’arrière du nez. Elle est aussi en communication, à l’arrière, avec la mastoïde par un espace appelé l’antre, et avec l’oreille interne, plus particulièrement la cochlée, par deux petits “passages” appelés fenêtres : la fenêtre ovale sur laquelle repose l’étrier et la fenêtre ronde.

Schéma: physiologie de l’oreille

L’oreille interne ou labyrinthe, se compose de la cochlée (l’organe de l’audition), du vestibule et des canaux semi-circulaires (les organes de l’équilibre). Ces deux parties sont reliées par des conduits liquidiens, ce qui explique pourquoi ils sont souvent atteints en même temps. AnatomieL’oreille interne est reliée au cerveau par les voies nerveuses auditives qui passent dans le conduit auditif interne.
Ces voies nerveuses transmettent les informations recueillies par l’oreille dans des zones spécialisées du cerveau. L’oreille possède deux fonctions physiologiques principales : l’audition et l’équilibre. Au niveau auditif, l’oreille est un système anatomo-physiologique complexe qui transforme l’énergie sonore en énergie électrique compréhensible par le cerveau.

Bibliographie et liens :

Dulgerov P, Remacle M. Précis d’audiophonologie et de déglutition. L’oreille et les voies de l’audition. Marseille : Solar, 2005
Jahn AF, Santos-Sacchi J. Physiology of the ear. 2nd ed. San Diego : Singular, 2001
Lang J. Klinische Anatomie des Ohres. Wien : Springer, 1992
Legent F, Perlemuter L, Vandenbrouck C. Oreille. Cahiers d’anatomie ORL 1. Paris : Masson, 1984
Mudry A. Un autre regard sur l’anatomie de l’oreille. Cahiers Audition 2001;14(3):47-53
Jackler RK, Gralapp CL, Mudry A. Revisiting Max Brödel’s 1939 classic coronal illustration of the ear. Otol Neurotol 2014;36(3):555-560
Schuknecht H, Gulya AJ. Anatomy of the temporal bone with surgical implications. Philadelphia : Lea & Febiger, 1986
Wang H. et al. A downloadable three-dimensional virtual model of the visible ear. ORL 2007;69:63-67. http://research.meei.harvard.edu/Otopathology/3dmodels/index.html
http://www.univ-brest.fr/S_Commun/Biblio/ANATOMIE/Web_anat/Tete_Cou/Oreille/
http://www.cochlee.org/

Dernière modification 13.04.2016

Articles liés