Introduction( version PDF Télécharger le PDF )

Figure 1

Figure 1 : cérumen humide

Le cérumen, plus communément appelé cire d’oreille, est une substance naturellement produite par l’oreille dans la partie cartilagineuse du conduit auditif externe. Cette partie cartilagineuse du conduit possède deux sortes de glandes : les glandes cérumineuses qui produisent le cérumen, et les glandes sébacées qui produisent le sébum qui va se mélanger au cérumen. Le mélange ainsi produit est également appelé cérumen. Les glandes cérumineuses sont de grosses glandes sudoripares[i] d’un type particulier qui ressemblent aux glandes sudoripares se trouvant sous l’aisselle. Elles ont la forme d’un long tube enroulé en pelote dont l’intérieur est recouvert de cellules produisant du cérumen. La paroi extérieure de ce tube est recouverte de cellules musculaires qui peuvent se contracter pour faire évacuer le cérumen contenu dans la glande. Cette sécrétion se produit notamment lorsqu’on touche la peau du conduit auditif externe et lors d’émotion.

Figure 2

Figure 2 : cérumen sec

Les glandes sébacées ressemblent aux autres glandes sébacées du corps. Elles sécrètent le sébum, un liquide huileux, qui va se mélanger avec la sécrétion des glandes cérumineuses pour former ce qu’on appelle le “cérumen liquide”. Ce cérumen liquide s’étend sur les parois du conduit, normalement seulement dans sa partie cartilagineuse. Ensuite, il se durcit et se mélange aux peaux mortes et aux poils détachés pour former le cérumen qui se trouve habituellement dans les oreilles. Le conduit auditif externe osseux ne produit pas de cérumen. Néanmoins, la partie superficielle de la peau appelée la kératine[ii], glisse lentement vers l’extérieur du conduit pour se renouveler, comme pour un processus de nettoyage spontané et autonome de surface. Cette kératine va ensuite se mélanger au cérumen pour être évacuée vers l’extérieur. Ce processus de glissement vers l’extérieur concerne aussi la kératine produite dans le conduit auditif externe cartilagineux. Cette dernière est ainsi évacuée avec le cérumen. Il existe schématiquement deux types de cérumen : le cérumen sec et le cérumen humide. Le cérumen humide (figure 1) est plus fréquemment rencontré dans la race blanche et la race noire, tandis que le cérumen sec (figure 2) est plus fréquent dans les races asiatiques.

Dernière modification 01.09.2015

Bibliographie et liens :

  • Ballanchanda B. The human ear canal. San Diego : Singular, 1995, p. 181-228.
  • Courtois J. Le cérumen et les corps étrangers du conduit auditif. Vaerlose : Widex, 1998.
  • Legent F. Le conduit auditif externe. Paris : Arnette, 1995, p. 161-166.
  • Manning R. Cerumen management. Lexington : Author, 1992.
  • Mudry A. Risques liés au nettoyage des oreilles avec des bougies auriculaires. Ann Otolaryngol Chir Cervicofac 1999;116:299-301.

[i] Qui produisent normalement la sueur.

[ii] Plus précisément squames cornées de la peau.